regina2 One&Only Kéa Island

Régina Experimental Biarritz : l’éclat nouveau d’un hôtel légendaire

L’Hôtel Regina Experimental Biarritz, joyau de la côte basque, fait peau neuve grâce à une collaboration étincelante de l’Experimental Group avec l’architecte d’intérieur Dorothée Meilichzon. Faisant le pont entre son héritage Belle Époque et les exigences contemporaines du voyage haut de gamme, l’établissement se réinvente tout en préservant son caractère intemporel. Dans ce cadre luxueux où l’ancien et le moderne dialoguent avec élégance, il est temps de redécouvrir l’Hôtel Regina sous un nouvel angle.

Un édifice légendaire sur une falaise océanique

Conçu en 1907 par Henry Martinet, l’Hôtel Regina & Spa est une véritable icône de l’architecture Belle Époque. Surplombant la baie de Biarritz depuis une falaise escarpée, cet établissement offre une vue imprenable sur l’Atlantique. L’atrium monumental de 15 mètres de haut, les immenses baies vitrées, et les détails Art déco révèlent le caractère grandiose de ce bijou architectural.

La signature de Dorothée Meilichzon

Pour cette réouverture, l’architecte d’intérieur Dorothée Meilichzon a métamorphosé l’hôtel. Son approche fusionne l’architecture néo-basque, l’Art Déco et des éléments inspirés par le Japon. L’influence océanique s’exprime à travers des éléments comme des moulures en forme de corde et des tissus rayés. Des éclats de vert foncé, de bleu et de rouge animent les espaces, renforcés par des matériaux naturels comme la céramique et la paille japonaise.

Les chambres

Les chambres de l’Hôtel Regina invitent à un voyage sensoriel, en alliant avec subtilité des éléments classiques et contemporains. Accessibles depuis des couloirs ouverts sur l’atrium monumental, elles offrent des vues à couper le souffle sur l’océan Atlantique ou sur le prestigieux golf de Biarritz. Chaque chambre se décline en une palette de couleurs apaisantes – blancs lumineux, bleus marins, verts foncés et rouge basque – qui rappellent la proximité de l’océan et l’identité culturelle du Pays Basque.

La gastronomie par Grégory Marchand

regina experimental © mr. tripper 8 Personnalise One&Only Kéa Island
© Mr Tripper

L’esprit Frenchie de Grégory Marchand

Après avoir conquis les palais à Paris, Londres et Verbier, le chef Grégory Marchand a posé ses valises à Biarritz. Sa cuisine est un parfait mélange entre la culture bistronomique de Frenchie et l’identité de la cuisine du Pays basque et du Sud-Ouest. Utilisant des produits locaux phares, il réussit à sublimer ces pépites locales avec une cuisine généreuse, inventive et métissée.

Le terroir basque à l’honneur

Le chef Marchand utilise des produits locaux tels que la truite de Banka, le porc noir gascon et le piment d’Espelette pour créer des plats qui sont à la fois ancrés dans la tradition locale et résolument modernes. Chaque plat est une célébration de la richesse gastronomique de la région, offrant aux clients une expérience culinaire authentique.

Le Bar

En franchissant les couloirs ouverts sur l’atrium, vous êtes accueilli par une constellation de petits salons nichés sous une grande verrière. L’espace baigne dans une lumière naturelle et s’habille d’une palette de couleurs élégante : vert et rouge foncé, bleus apaisants, et accents de grès et de céramique. Les fibres naturelles ajoutent une touche de chaleur à l’ensemble.

regina experimental © mr. tripper 21 One&Only Kéa Island
© Mr Tripper

Dorothée Meilichzon a réinventé l’ambiance d’un piano-bar des années 20, avec un immense comptoir évoquant la majestuosité d’un paquebot. Ce comptoir sert également de tribut à la célèbre architecte Eileen Gray. Les canapés, inspirés des formes de la passerelle Itsasoan à Guétary, ajoutent à cette ambiance intime, éclairée par des lampes en papier suspendues signées Ingo Maurer et Anthony Dickens.

La carte de cocktails n’est pas en reste : elle a été méticuleusement créée par l’Experimental Group, reconnue pour leur passion et leur expertise dans ce domaine. Cette carte riche et variée trouve tout son sens dans cet environnement grandiose, offrant ainsi aux visiteurs une expérience complète qui marie à la fois le lieu et le goût.

Le spa Susanne KAUFMANN & ALAENA

Le spa de l’Hôtel Regina, sous la signature Susanne Kaufmann & Alaena, est une véritable oasis de détente et de régénération. Avec trois cabines spacieuses, dont deux adaptées pour des soins en duo, et un hammam raffiné, le spa offre un cadre idéal pour une expérience de bien-être ultime. Les protocoles de soin, conçus dans les Alpes autrichiennes à Bezau et à Biarritz pour Alaena, combinent des essences naturelles pures et des actifs de pointe à des techniques de massage ancestrales. Que vous choisissiez un soin antioxydant pour le visage avec des mouvements ciblés ou le Rituel Atlantique, qui inclut une exfoliation et un enveloppement corporel, chaque soin est une invitation à la relaxation profonde. Le spa propose également un drainage lymphatique inspiré du massage Kobido japonais, pour une expérience de bien-être globale. C’est l’espace parfait pour se déconnecter et revitaliser le corps et l’esprit.

Le Regina Experimental Biarritz réussit le pari audacieux de marier histoire et modernité. Du restaurant Frenchie Biarritz à la carte de cocktails soignée, en passant par les chambres au design réfléchi, chaque détail est une ode au luxe discret. Un séjour ici n’est pas seulement un hébergement, c’est une expérience à part entière.

Regina Experimental Biarritz
Chambre double à partir de 170€ selon la période et la catégorie.
52, avenue de l’Impératrice 64200 BIARRITZ
https://www.reginaexperimental.com/

Total
0
Shares
Précédent
Rolls-Royce Black Badge Ghost Ékleipsis : une expression de beauté envoûtante
P90527528 highRes rolls royce black ba Personnalise One&Only Kéa Island

Rolls-Royce Black Badge Ghost Ékleipsis : une expression de beauté envoûtante

Rolls-Royce Motor Cars vient de dévoilé sa nouvelle collection privée : la Black

Suivant
À toi de faire, ma mignonne : l’exposition de Sophie Calle au musée Picasso Paris
sophiecalle One&Only Kéa Island

À toi de faire, ma mignonne : l’exposition de Sophie Calle au musée Picasso Paris

Cinquante ans après la mort de Pablo Picasso, l’artiste française

Vous aimerez aussi

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page