1937 talbot lago t150 c ss teardrop SOWAKA Kyoto

TALBOT LAGO 1937 T150 C SS TEARDROP COUPE

à la fois élégante et sportive, la Talbot-Lago T150-C SS incarne encore aujourd’hui le savoir-faire et le prestige de l’automobile française d’avant-guerre. Présenté en 1937 et carrossé par Figoni & Falaschi, ce modèle rarissime fut l’un des plus convoités à cette époque et vaut aujourd’hui plusieurs millions d’euros.

Véritable monument de l’histoire automobile au même titre qu’une Bugatti 57, la Talbot Lago T150-C SS est sans doute l’une des plus grandes réussites françaises en matière de design d’avant-guerre. Apparue pour la première fois aux Salon de Paris et de New-York en 1937, celle qui a rapidement adopté le surnom de « Goutte d’Eau –
Teardrop » pour ses lignes arrondies et résolument audacieuses, est l’œuvre de l’ingénieur industriel italien Anthony Lago et de Joseph Figoni.

En proie à de grosses difficultés suite à la crise de 1929, Talbot est à l’époque rachetée par Anthony Lago qui restructure la marque et lance le développement de nouveaux modèles dont la T120 et la T150 déclinée des T150C de course. Équipée d’un six cylindres en ligne de 39996 cm3, cette T150 était disponible en deux versions, la S (Speciale) de 140 chevaux atteignant les 160 km/h et la SS (Super Sport) à triple carburateurs développant 165 chevaux et pouvant rouler jusqu’à 180 km/h. Puis en 1937, s’inspirant de ces deux modèles, Talbot dévoile sa T150 C SS carrossée par Figoni & Faloshi, déjà fournisseur officiel de la marque. Il faut savoir qu’à l’époque, les châssis de ce type étaient vendus « nus » avant d’être déposés chez différentes carrossiers. Associant l’élégance à la française et la sportivité, elle sera produite à une dizaine d’exemplaires dont seulement deux possèdent les quatre roues carénées. Cette variante spéciale entièrement en aluminium inclut ainsi des ailes avant à jupes enveloppantes qui font de ce modèle une vraie légende de l’automobile.

Une version très rare donc qui a de nouveau fait parler d’elle ces dernières années puisqu’elle a été proposée aux enchères à deux reprises par la maison RM Sotheby’s à l’occasion du Concours d’élégance Villa d’Este sur les rives du lac de Côme. La première fois en 2011, la T150C SS « Goutte d’eau » a été adjugée 3,135 millions d’euros puis 3,36 millions d’euros six ans plus tard. Ce châssis n°90110 fut caché pendant la guerre avant d’être racheté par un Suisse qui la transforma en cabriolet, revendu ensuite en 1966 puis en 1987. Le dernier propriétaire décida de lui redonner sa forme originelle avant la mise en vente.

En mars dernier, le châssis n°90107 qui reçoit également cette carrosserie singulière faisait partie de la vente aux enchères d’Amelia Island organisée par Gooding & Company. Et il est reparti dans les mains d’un nouveau propriétaire pour la somme de 13.425.000 dollars soit plus de douze millions d’euros.

Total
0
Shares
Précédent
MARTIN ALEMAN
7FA98D16 2754 4681 9984 6D9748588343 scaled SOWAKA Kyoto

MARTIN ALEMAN

Réalisateur et photographe, Martin Aleman s’inspire des codes esthétiques de la

Suivant
THEBE MAGUGU
41bf 1 SOWAKA Kyoto

THEBE MAGUGU

Premier africain lauréat du prix LVMH en 2019, le créateur Thebe Magugu casse

Vous aimerez aussi

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page