IMG 3925 HD scaled One&Only Kéa Island

SKIO Aka Nicolas Scauri

2022 03 Rivera F30 92x73 AcrylicSpray 2022 3400 Mes BD One&Only Kéa Island

Graffiti, fresques, événements, collaborations, Riofluo… Nicolas Scauri, de retour d’un long voyage en Inde, multiplie les projets à travers la France mais aussi à l’étranger. À l’occasion de ce nouveau numéro dont il signe la couverture, il fait le tour de son univers artistique.

Hello Nicolas, comment ça va ?
Ça va très bien, je reviens d’un voyage d’un mois en Inde où j’ai mené un projet de peinture dans cinq grandes villes : Bombay, Calcutta, Pondichéry, Deli et Dehra Dun. J’ai réalisé des peintures et rencontré des artistes dans chacune d’entre elles. Et en ce moment, je suis à Cagnes-sur-Mer pour me reposer un peu car cette expérience était super enrichissante mais aussi très fatigante.

Qui es-tu et que fais-tu ?
Je suis originaire de Nice et je suis passé par des études de design graphique et design produit. Je pratique le graffiti depuis plus de 20 ans déjà et j’ai évolué à travers différents styles dont l’illustratif au départ. Depuis 2 ans, je me dirige plus vers un mix entre figuratif et abstraction géométrique avec une ligne graphique commune à toutes mes œuvres. À côté de ça, je m’occupe d’une agence d’évènementiel sur Paris depuis quinze ans. Je travaille principalement sur toiles pour les galeries et sur les murs à l’occasion des festivals et autres évènements pour mes clients. Et puis j’ai aussi travaillé sur des œuvres en 3D quand les NFT ont commencé à prendre de l’ampleur.

Skio ça vient d’où ?
Ça vient d’un surnom donné par mes potes au collège. Mon vrai nom c’est Scauri mais mes profs avaient beaucoup de mal à le prononcer donc on a fini par m’appeler Skio pour faire plus simple.

Qui sont tes clients ?
J’ai différents types de clients, ça peut être les galeries pour le travail sur toile, des collectivités ou des agences immobilières par exemple pour les appels à projets mais aussi des entreprises avec lesquelles je collabore via Riofluo.

Justement, c’est quoi Riofluo ?
À la base, c’était une agence de com visuelle puis en arrivant sur Paris, j’ai commencé à créer des évènements urbains dont le premier baptisé « Rue Stick » avait pour objectif de faire découvrir le street art à travers le collage. Le concept s’est petit à petit développé et les entreprises ont commencé à s’y intéresser de plus près et à vouloir collaborer avec les street artistes mais sans savoir comment leur parler. C’est comme ça que j’ai fait évoluer l’agence à travers des collaborations avec des marques et des collectivités… Et en parallèle, on aide les street artistes avec EasyAap, le premier et seul service rassemblant tous les appels à projets de street art rémunérés. Tous les artistes urbains francophones peuvent ainsi avoir accès à des projets concrets en France, en Belgique et en Suisse.

iconestar1 One&Only Kéa Island

Ta collaboration la plus inattendue, la plus singulière ?
Toutes mes collaborations sont singulières car je rencontre pas mal de monde et chacun intègre son univers et son style, donc chaque œuvre est unique finalement, particulièrement les fresques puisqu’elles appartiennent à tout le monde. Le monde des NFT m’a pas mal attiré également mais c’est un peu en pause en ce moment, et puis je peux aussi parler de ma collaboration avec une marque de bijoux.

Celle dont tu rêves ?
J’aimerais beaucoup travailler sur une composition avec Jean-Paul Goude, je kiffe vraiment son univers.

demolition 22 One&Only Kéa Island

Un artiste incontournable ?
Je dirais tout de suite Magritte et Dali mais il y a aussi Michael Hussar, James Jean et le couple Hartung-Bergman dont j’ai récemment visité la Fondation.

Une œuvre d’art emblématique ?
Guernica de Picasso, terrible et géniale en même temps

Un musée à visiter absolument ?
À Nice, le Musée d’Art Moderne et Contemporain (MAMAC) et le Palais de Tokyo. J’aime aussi beaucoup les fondations car on se plonge au cœur des lieux où travaillaient les artistes.

Ta dernière expo ?
Je conseille vivement d’aller à la Fondation Hartung Bergman à Antibes.

L’endroit idéal pour déconnecter ?
La Côte d’Azur bien sûr mais si je devais partir plus loin, je dirais le Mexique à Puerto Escondido. Un super spot au bord de la mer, très calme et où les gens sont vraiment cool.

Ton disque du moment ?
Mata Hari de L’Impératrice que j’écoute régulièrement, A Tribe Called Quest et Pink Floyd.

Un film qu’il faut avoir vu au moins un fois dans sa vie ?
Jacky au royaume des filles de Riad Sattouf !

20210529 144112 One&Only Kéa Island

Tes derniers et prochains projets ?
Le voyage en Inde dont j’ai parlé au début, une expérience vraiment spéciale, mon expo à Düsseldorf, ma toile pour la galerie Goldshteyn-Saatort à Paris et le projet de mur pour Europcar. Et je suis en train de planifier les prochains : la peinture d’un pont à Aubervilliers pour Street Art Avenue, un intérieur pour un ami, une collaboration avec Outsiders Galerie et d’autres évènements avec Riofluo. Sans oublier le compte rendu photos et vidéo de l’Inde évidemment.

Pour te suivre en ligne ?
Skio1 sur Instagram
www.skio.fr
www.riofluo.com

Un dernier mot ?
Ne jamais lâcher l’affaire et garder le kif !

https://www.skio.fr/

Total
0
Shares
Précédent
FOCUS MAGAZINE 109 cover by Skio
focus109 scaled One&Only Kéa Island

FOCUS MAGAZINE 109 cover by Skio

Le 109ème numéro de Focus magazine arrive en ligne et en version papier!

Suivant
RENAULT 5 DIAMANT
Renault 5 Diamant Pierre Gonalons1 scaled One&Only Kéa Island

RENAULT 5 DIAMANT

A l’occasion des 50 ans de la Renault 5, Renault a fait appel au designer Pierre

Vous aimerez aussi

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page