380727007 779416734192147 8148014740565669883 n One&Only Kéa Island

L’heure bleue : un voyage chromatique au centre Jacques Brel de Thionville

Du 21 septembre au 18 novembre 2023, le Centre Jacques Brel de Thionville devient l’épicentre d’une exploration artistique et sensorielle autour de la couleur bleue avec l’exposition “L’Heure Bleue”. Cette exposition multidisciplinaire offre une plongée profonde dans l’histoire, la symbolique et l’esthétique de cette couleur qui a fasciné les civilisations à travers les âges.

Un peu d’histoire

Le bleu, aujourd’hui la couleur préférée des Occidentaux, a une histoire riche et complexe. Son origine remonte à l’Égypte antique où il était associé à la spiritualité et au divin. Michel Pastoureau, éminent historien des couleurs, affirme que “c’est la société qui fait la couleur”. Ainsi, le bleu a évolué au fil des siècles, passant du sacré au profane, du mystique au quotidien, pour finalement s’imposer comme une identité visuelle forte dans le monde de l’art contemporain.

Les artistes en vedette

L’exposition rassemble un ensemble éclectique d’artistes, dont Adrien Belgrand, Claire Decet, Bruno Fontana, Guillaume Grando, Alain Josseau, Yves Klein, Jacques Monory, et le Collectif PUZZLLL. Chacun explore le bleu à sa manière, en utilisant une variété de techniques et de matériaux pour capturer l’essence de cette couleur envoûtante.

Salle 1 : l’espace Weisbuch

Dans cette salle, Alain Josseau nous plonge dans un univers cinématographique. Ses œuvres au crayon de couleur bleu profond agissent comme des écrans de cinéma, transformant le spectateur en voyeur. Inspirées de thrillers célèbres, ces œuvres en bleu profond créent une atmosphère de mystère et de tension, tout en invitant à la réflexion sur les limites de la vie privée et de l’observation.

Salle 2 : la salle noire

La Salle Noire est un hommage à l’histoire et à la symbolique du bleu. Ici, le bleu égyptien côtoie l’International Klein Blue (IKB) d’Yves Klein, une teinte directement inspirée de l’ancienne couleur. Jacques Monory utilise le bleu comme un filtre émotionnel, créant une distance entre la réalité souvent tragique qu’il peint et le spectateur. Le bleu devient ainsi un voile qui adoucit, mais ne masque pas, la dureté du monde. Bruno Fontana lui, explore d’autres teintes de la palette des bleus grâce au bleu de Prusse obtenu grâce à la technique du cyanotype. C’est en exposant les tirages à la lumière du soleil que le bleu se révèle dans ses œuvres. Ici encore, le pigment résulte d’une réaction chimique artificielle maîtrisée par l’artiste. Jacques Monory s’inspire du bleu artificiel du cinéma. Ses toiles inspirées de scènes de films noirs, ne quittent pas leur filtre bleu préservant ainsi le spectateur de la réalité criminelle représentée.

L'heure bleue

Salle 3 : la salle blanche

La Salle Blanche est un véritable laboratoire d’expérimentation autour du bleu. Adrien Belgrand et Claire Decet explorent le bleu dans sa forme la plus pure, mais c’est Guillaume Grando qui attire particulièrement l’attention. Guillaume Grando aka Supakitch utilise la résine pour créer des œuvres en trois dimensions qui représentent l’eau en relief. Son approche est innovante, car il ne se contente pas de peindre l’eau; il la matérialise. Les courbes de ses toiles sont éclairées par des néons, ajoutant une dimension supplémentaire à ses œuvres et les faisant briller comme un soleil artificiel. Son travail pousse la représentation du bleu au-delà des limites traditionnelles, en offrant une expérience tactile et visuelle.

S D147 180x90cm 2 hd fd blc One&Only Kéa Island

Œuvre extérieure : collectif PUZZLLL

Le Collectif Puzzlll, composé de quatre amis messins, présente une œuvre numérique qui sert de préambule à l’exposition. Cette œuvre extérieure est une invitation à pénétrer dans l’univers de l’exposition, tout en offrant une réflexion sur la complexité du bleu, une couleur qui a inspiré des générations d’artistes.

L’exposition “L’Heure Bleue” est une célébration de la couleur bleue dans toute sa complexité et sa beauté. Elle nous invite non seulement à contempler des œuvres d’art, mais aussi à réfléchir sur la manière dont cette couleur a influencé notre perception du monde, de l’histoire et de nous-mêmes. C’est une expérience immersive qui mérite d’être vécue.


Pour plus d’informations sur l’exposition “L’Heure Bleue”, rendez-vous au Centre Jacques Brel de Thionville du 21 septembre au 18 novembre 2023.

Centre Jacques Brel
1, place André Malraux 57100 Thionville
03 82 56 12 43

Entrée libre
Du mardi au samedi de 14h à 18h

Dimanche 1er octobre & 5 novembre de 14h à 18h

Site du Centre Jacques Brel

Total
0
Shares
Précédent
Monoprix et Prisunic : une renaissance du design accessible
prisunic One&Only Kéa Island

Monoprix et Prisunic : une renaissance du design accessible

Après le succès retentissant de sa rétrospective de 2021, Monoprix ne

Suivant
Mama Shelter à 15 ans : du rêve parisien à la conquête mondiale
mama shelter One&Only Kéa Island

Mama Shelter à 15 ans : du rêve parisien à la conquête mondiale

Mama Shelter, le groupe hôtelier français qui a révolutionné le concept

Vous aimerez aussi

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page