R6A2176 scaled One&Only Kéa Island

Cyril SAUNIER Interview

Cyril Saulnier aka C-Reel, photographe français basé à Bali depuis deux ans, est passé du monde amateur à l’univers professionnel du jour au lendemain en gagnant un projet pour EDF grâce à Flickr. Du lifestyle à la mode en passant par des commandes en agence, il a aujourd’hui considérablement élargi son champ créatif et signe ses visuels d’une french touch élégante teintée d’humour.

pour démarrer, pouvez-vous nous retracer votre parcours et vos débuts en tant que photographe ?
Mon parcours est pour le moins atypique. 100% autodidacte. J’ai commencé la photo en 1999 en achetant un des premiers appareils numériques SONY grand public. A l’époque les fichiers pesaient le poids d’un petit jpg actuel. Et je voyageais plusieurs fois par an au Maroc où j’y avais créé ma première société «Babouche». Endroit parfait pour s’essayer à la photo. Pendant les 10 années qui ont suivi, j’ai toujours eu dans mon sac à dos un appareil photo. Au grand dam de mes meilleurs amis… j’ai des dossiers sur chacun d’entre eux… il y a des moments que l’on préférerait ne pas avoir immortalisé ! J’ai aussi beaucoup joué » avec les appareils LOMO. Le Fisheye a été un de mes fidèles partenaires durant 3 ans. (J’en ai d’ailleurs profité pour éditer un petit livre de cette période). Tout ceci a toujours été fait de manière amateur. Juste immortaliser des moments de vie. Chaque jour, chaque saison, pendant les vacances. Et puis il y eu ce lundi matin de Juillet 2009. Une personne de mon réseau m’a contacté et me dit qu’elle me suit sur les réseaux sociaux (à l’époque : Flickr) et qu’elle aime mon travail et l’énergie qui s’en dégage. Puis elle me dit qu’elle aimerait présenter mon travail pour une compétition pour un «gros client». Je n’en sais pas plus… Le problème c’est que je n’ai que ma page Flickr, pas de book, pas de website… Il me donne 3 heures pour lui faire parvenir un book papier… Let’s go DIY ! Je cours à la FNAC, j’achète de quoi faire, je fonce dans mon labo de quartier, je fais 10 tirages, colle ça dans un album et j’envoie ça par coursier. 24h plus tard, j’avais gagné le plus gros contrat de mon inexistante carrière de photographe. C’était une campagne nationale pour EDF. Autant l’avouer maintenant, il est bon de savoir s’entourer d’un vrai 1er assistant. Sans lui cette histoire aurait tourné au drame ! Mais je peux vous certifier qu’avec l’enjeu et la pression on apprend vite… très vite ! Quelques semaines plus tard j’ai eu le plaisir de voir mes images sur le thème de l’énergie placardées en 4×3 dans la France entière et dans la presse. C’était la première étape de ma petite «carrière». Les années qui ont suivi, j’ai travaillé sur plusieurs projets différents : mon label : Heritage-Paris, des magasins de vélo : Bicycle Store / Triathlon Store / La Crèmerie, mon studio digital : Les Athlètes. La photo passait souvent en second plan. C’était ma passion, mon hobby mais pas encore mon métier. Et puis j’ai franchi le pas. Ma passion allait devenir mon métier. Cette expatriation à Bali allait me servir de tremplin. Je suis «pro» seulement depuis 2 ans.

Cyril SAUNIER

Ton agent «Le Crime» écrit que tu composes autant avec le modèle que les lignes du paysage.Vous êtes donc installé à Bali aujourd’hui c’est bien ça ? Racontez-nous votre histoire avec cette ile et l’exercice de la photo en Indonésie…
Je suis venu m’installer à Bali en 2016. La première année n’a pas été simple. Personne ne vous attend lorsque vous arrivez dans un autre pays. D’autant plus à 12.000km de la France, revenir pour un petit shooting est inenvisageable. Pour rajouter un peu de piment, je m’étais donné l’objectif de ne pas faire comme les 1001 autres photographes présents à Bali : la concurrence est rude ! Le but étant que mes images ne soient pas identifiables comme ayant été réalisées à Bali. J’aime les challenges ! Pour le moment c’est réussi et ça commence à porter ses fruits. La facilité aurait été de faire du swimwear mais je trouve ça créativement trop limité.

B R6A3737 One&Only Kéa Island

C’est quoi la French Touch photographique de C-Reel ?
De l’élégance. Du bon goût. Pas de vulgarité et une bonne dose d’humour.

T R6A8201 One&Only Kéa Island

La mode est devenue votre domaine de prédilection… mais aussi le lifestyle associé au sport comme le vélo, le surf….
Je ne veux pas me limiter uniquement à la mode. Je shoote aussi régulièrement de l’architecture, du fooding, du sport… La photo est ma passion. J’aime l’image.

A ce sujet, on résume parfois la photo de mode à la retouche… que répondez-vous à cela ?
Les deux vont de pair. La retouche sert uniquement à sublimer une image réussie à l’origine !

Vous êtes également directeur artistique pour de nombreux projets… Vous collaborez avec des agences de com ?
J’ai ma propre agence de com’ depuis 12 ans : Les Athlètes \ Une Agence Balaise. Mais il m’arrive souvent de travailler pour d’autres agences à travers le monde.

B R6A5034 a One&Only Kéa Island

Quel est votre sentiment sur l’utilisation des réseaux sociaux d’images comme Instagram aujourd’hui ?
C’est addictif et très intéressant. Dans mon cas, j’y suis venu un peu tard… j’ai commencé à poster mon travail à mon arrivée à Bali. Je constate que ma « notoriété » en Asie s’accroit quotidiennement grâce à Instagram. Je prends le temps de poster (presque) chaque jour dès que j’ai du contenu de qualité. Je ne prône pas le post pour le post. Pour les photographes, certains n’en seraient surement pas là sans les réseaux sociaux. C’est devenu un vecteur de communication incontournable pour accroitre sa visibilité mondiale.

B R6A4062 One&Only Kéa Island

Vous avez une certaine expérience en photo, comment le métier a-t-il évolué ces dernières années ?
Les sceptiques diront « la photo c’est plus ce que c’était… à mon époque… ». Je ne suis pas de cet avis. Nous vivions dans une ère ou l’image est omniprésente. Les réseaux sociaux sont très gourmands en image et demandent aux marques d’avoir en permanence une quantité astronomique de nouveaux visuels. C’est une chance pour les photographes. Le challenge est qu’il faut savoir réaliser des shootings qualitatifs, rapides et pas chers.

e2c5b024 8b3c 430f a939 fe8d99cea6c3 One&Only Kéa Island

On a le sentiment que certains se considèrent photographe très rapidement avec un téléphone par exemple… Existe-t-il aujourd’hui une nouvelle forme de concurrence ?
Ce n’est pas parce qu’on achète un disque vinyl et qu’on le joue sur une platine que l’on est DJ. C’est la même chose pour les photographes d’un jour. Il faut l’avouer les nouveaux hybrides grand public ou même les smartphones dernière génération sont étonnants. La photographie est un art qui demande un process de travail et de la discipline. Mes clients me racontent souvent des histoires extravagantes au sujet des prétendants photographes.

T R6A3816 V2 One&Only Kéa Island

Quels sont vos prochains projets photos, voyages ?
En prévision l’Inde, l’Australie, la Nouvelle Zélande et découvrir encore quelques-unes des 13466 îles de l’archipel Indonésien.

T R6A4362 V3 One&Only Kéa Island

https://www.c-reel.com

Total
0
Shares
Précédent
Aurélie LECUYER
homeaout One&Only Kéa Island

Aurélie LECUYER

L’idée de consommer moins et mieux se traduit chez la styliste et photographe

Suivant
BMW SÉRIE 8 COUPÉ
bmw serie 8 One&Only Kéa Island

BMW SÉRIE 8 COUPÉ

Présentée officiellement en marge des 24h du Mans courant juin, la Série 8 est

Vous aimerez aussi

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page