11734793 One&Only Kéa Island

L’ARLATAN/ Arles

La cité antique d’Arles oursuit son renouveau ! Dans le sillage de la Fondation Luma, de nombreux lieux dédiés aux amateurs d’art de vivre ouvrent leurs portes : boutiques arty, concept stores, restaurants et hôtels de charme. Parmi ces derniers, l’Hôtel Arlatan fait figure d’œuvre d’art totale… Petit détour dans la capitale camarguaise.

Déjà reconnu comme l’hôtel particulier le plus somptueux d’Arles au Moyen-Âge, l’Hôtel Arlatan vient de rouvrir ses portes après plus de trois années de travaux de rénovation. Imaginé par les architectes Max Romanet et Renzo Wieder, l’établissement a conservé son charme d’antan avec ses éléments du XVème siècle, ses appartements du XVIIème et sa façade du XVIIIème auxquels a été ajouté avec brio un décor signé par l’artiste cubain Jorge Pardo. Le résultat est surprenant : un vrai palais de la couleur mis en lumière par une gigantesque mosaïque qui recouvre les 6000m2 de cette nouvelle adresse. Cette œuvre, qui donne tout son caractère à l’Arlatan, reprend 18 couleurs évoquant toutes les tonalités du Sud et est associé à des teintes toujours aussi vives sur les murs, à des luminaires soigneusement sélectionnés pour leur design, à des portes rappelant les estampes japonaises ayant inspiré Van Gogh… On entre alors dans un univers artistique total, qui s’attache à respecter l’histoire provençale des lieux tout en s’ouvrant sur le monde…

a9fdc250 e773 11e8 8827 ff56e7163c11 One&Only Kéa Island
1191295 49 z One&Only Kéa Island

Une véritable invitation pour un voyage singulier et magique à travers l’histoire, les cultures et les sensations.À l’intérieur, on retrouve un restaurant dont la carte, validée par le chef Armand Arnal de la Chassagnette, reprend les classiques méditerranéens et provençaux : des plats simples et savoureux qui s’adaptent au rythme des saisons et qui mettent l’accent sur les légumes et le poisson. Le bar et son décor flamboyant multicolore fait la part belle aux cocktails, à siroter au comptoir ou au bord du bassin situé dans le jardin.

w1900 q65 One&Only Kéa Island

Les 35 chambres, dont les tarifs commencent à 99 euros, sont toutes différentes et jouent évidemment sur la couleur. Leurs portes sont de véritables œuvres d’art à part entière puisque l’artiste les a travaillées avec un graveur laser avant de les peindre une à une, et il y en a plus de 100. Le mobilier et les luminaires proposent un savant mélange de pièce de designers, comme les omniprésentes chaises de Hans Wegner dans le restaurant, et de pièces fabriquées spécialement pour l’établissement dans l’atelier de Jorge Pardo : tables basses en marqueterie, têtes de lit en rotin, fauteuils à bascule, repose-pieds… Près de 1300 pièces ont investi les lieux, en s’accordant à merveille avec les teintes éclatantes des sols et des murs… Du côté des équipements, les habitations sont bien entendu d’un confort indéniable et sont toutes équipées de baignoires et c’est un vrai parti pris de l’artsite qui explique : « J’aime les baignoires et je pense que les gens qui vont dans les hôtels aiment aussi. Je voyage énormément et l’une des choses que j’aime le plus à propos de mon séjour à un hôtel, c’est de prendre un bain ! »…

img 8238 edit saturation One&Only Kéa Island


Jorge Pardo a donc eu carte blanche pour jouer avec ce mille-feuille de temps et d’espaces. Ce pan de l’histoire arlésienne qui cachait une galerie du début du XVe siècle, ouverte sur la cour pavée, des poutres et solives peintes ont ainsi pu être restaurées et mises en lumière, tout comme un exceptionnel morceau de mur romain de dix mètres de haut, une colonne antique et un four médiéval que Pardo a soulignés d’un escalier suspendu en dentelle de métal et d’une cascade de lumières légères.

jorge pardo maja hoffman hotel larlatan One&Only Kéa Island


Propriété de Maja Hoffman, qui détient déjà l’Hôtel du Cloître et qui a surtout engagé la ville d’Arles dans une renaissance artistique en y installant la Fondation Luma, l’hôtel Arlatan est une proposition créative supplémentaire dans la cité antique. Un espace ouvert, une œuvre totale qui réinscrit le patrimoine local dans l’avenir, une invitation colorée dans laquelle on peut évidemment séjourner, mais on peut simplement s’y arrêter pour boire un café ou un apéritif, pour déjeuner ou dîner et ainsi participer à l’œuvre de l’artiste cubain…
www.arlatan.com

Photo Digital 200309 LMA ARLATANChambrerestau AdrianDeweerdt 15 One&Only Kéa Island
Total
0
Shares
Précédent
MR CUP
mr cup scaled One&Only Kéa Island

MR CUP

Illustrateur et directeur artistique montpelliérain aujourd’hui installé à

Suivant
Chloé STORA
banniere tailoring 1920x1040 One&Only Kéa Island

Chloé STORA

Casual chic, confortable et élégant, voici en trois mots l’ADN du style Chloé

Vous aimerez aussi

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page