mr cup scaled SOWAKA Kyoto

MR CUP

Illustrateur et directeur artistique montpelliérain aujourd’hui installé à Arles, Fabien Barral aka Mr Cup signe la 94ème couverture du magazine.
Identité, édition, packaging… à l’esthétique vintage, cet amateur de vieux papiers et de letterpress nous ouvre les portes de sa fabrique graphique qu’il décline aussi sur son blog et son eshop.

Hello Fabien, comment ça va à Arles ?
Et bien ça va pas mal. Je suis originaire de Montpellier en fait, j’ai grandi ici, je suis parti en 2001… Je suis passé par Toulouse, Clermont-Ferrand, Nîmes puis Singapour, Bali pendant 1 an pour revenir à Alès puis à Arles ! Donc un petit tour ! Mais j’aime Arles, et la Provence, j’ai mon studio ici dans le quartier sympa de la Roquette, pour mes « followers » américains ils croient que c’est un décor de film.

mrcup 15 SOWAKA Kyoto

Peut-on revenir sur ton parcours pour commencer ?
Donc j’ai grandi à Montpellier. J’y ai passé mon BTS en graphisme à L’ESMA en… 1998 ! Ouch ! Ensuite, avec un ami, Renaud Orange, nous avons créé une association, 1 prise 2 têtes ! On a bossé en local pour le festival Attitude, l’événement techno « Helio Colors », et le groupe Lunatic Age pour qui j’ai fait les pochettes et site web. Mais très vite on s’est dit que c’était sympa pour s’exprimer, mais pas vraiment en vivre. J’ai créé un site web pour présenter mon travail et j’ai trouvé un poste de directeur artistique à … Clermont-Ferrand ! Renaud est parti lui aussi de son côté même si nous collaborons encore sur des projets.
A Clermont, l’agence Mediafix bossait sur des sujets très différents : la communication d’un festival d’art contemporain, des musées, mais aussi des projets plus corporate, des banques, des institutions. En parallèle j’ai lancé mon blog, graphic exchange, pour partager les travaux qui m’inspirent, tout en continuant à mettre à jour mon portfolio en ligne. Le mélange des deux a fait que j’ai commencé à avoir des contacts aux USA pour des projets. J’ai même bossé sur le site des Rolling Stones, mais le projet a été annulé et j’ai signé des contrats m’interdisant de montrer ce travail ! Ayant de plus en plus de demandes je me suis lancé en free-lance en 2008 et j’ai lancé ma boutique en ligne pour vendre des stickers décoratifs en collaboration avec ma dame. Je suis revenu dans le sud en 2009 et j’ai découvert l’impression en letterpress ! Je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose avec ça ! J’ai lancé mon premier calendrier en letterpress en 2010 via mon site en ligne et le blog et ça a très bien marché. En 2011 j’ai basculé sous le nom Mr Cup pour harmoniser mes projets, et nous avons décidé de voyager en famille pendant 1 an ! A Bali j’ai fait une collection de lettres en bois avec les artisans locaux, toujours vendue via mon site. Et c’était vraiment une expérience unique ! Nous sommes rentrés en 2013, de retour dans le sud, vers Alès… nous avons lancé, toujours avec ma dame, un magazine de cuisine sans gluten, Niépi, car elle et ma fille sont intolérantes. J’ai relancé le calendrier letterpress, des posters, un magazine de design, Walter, tout en continuant à travailler pour mes clients… Je suis arrivé à Arles, en 2015, et j’ai ouvert le studio car j’avais besoin d’un lieu !

mrcup wood helvetica makingof2 05 SOWAKA Kyoto

Pourquoi avoir choisi le pseudo « Mr Cup » ?
C’est un projet que nous avions avec Renaud Orange de faire un petit magazine d’inspiration qu’on lit le matin avec le café. De nombreuses personnes visitent aussi mon blog le matin, pour lancer leur journée créative ! Et je suis un peu accro au café ! Surtout le site mr-cup.com était dispo alors c’est très facile à retenir et à prononcer ! Ce qui est marrant c’est dans un Starbuck comme ils ne savent jamais écrire Fabien je dis « Mr Cup » et en général il y a juste écrit cup…

mrcup intro SOWAKA Kyoto

Sur quels types de projets tu collabores via ton studio ?
Il y a vraiment les projets persos, que je lance, finance, etc… un peu comme un producteur. Puis les projets que l’on me demande de faire pour des clients, là je suis acteur du projet seulement. Beaucoup de packaging dernièrement, mais surtout de l’identité. Et de l’édition.

1 SOWAKA Kyoto

D’où vient cette passion pour l’esthétique « vintage » ?
J’ai toujours collectionné les vieux papiers et je suis toujours impressionné par le travail du détail alors que tout était fait en gravure. Les factures des entreprises du début du siècle avec l’illustration du bâtiment et la typo avec des ornements de partout, cela me fascine ! On a perdu cela au fil du temps, tandis que les outils se sont développés, on a perdu la technique.

Que trouve-t-on dans ta boite à outils ? Et quelles sont les techniques que tu utilises ?
Depuis des années je scanne tous ces vieux papiers, billets, tickets, textures et je stocke tout cela dans un disque dur. Avec tous cela je « mixe » tout dans photoshop et illustrator, une sorte de collage digital en somme. Je le faisais déjà il y a 20 ans quand j’étais sur Montpellier, on faisait avec 1 prise 2 têtes des petites cartes tous les mois qu’on distribuait dans les magasins qu’on aimait bien !

mrcup letterpressposters 11 SOWAKA Kyoto

Tu privilégies souvent l’impression Letterpress pour tes projets ?
J’ai découvert le letterpress il y a une dizaine d’années et j’ai adoré le sentiment précieux que cela procure. Si je donne ma carte de visite en premier la personne en face s’excuse quand elle me donne la sienne ! A la base ce système d’impression était utilisé avec des typons en bois, puis en métal, ou des gravures. Mais aujourd’hui à partir de fichier vecto ou d’images on peut fabriquer des plaques en métal pour utiliser le procédé. Et c’est un peu de l’expérimentation à chaque fois. Pour la série de poster que j’ai faite, Studio Pression avec qui je travaille venait d’accueillir une nouvelle machine grand format. Il ne l’avait pas encore essayée, j’ai fait un visuel truffé de détails ! On a commencé le matin et on s’est arrêté tard dans la nuit en essayant différents papiers. Je passe 95% de mon temps de travail sur une chaise devant un écran, alors là c’est vraiment du bonheur !

Mrcup letterpresscalendar 03 pages12 SOWAKA Kyoto

Tu as participé cette année à l’Adobe Max Event… Peux-tu nous en dire un peu plus sur ce projet ?
Il parait que je suis un influenceur ! Il y a 10 ans j’étais un blogger, avec les media sociaux j’ai changé de « titre » ! Adobe à découvert mon travail avec le magazine Walter qu’ils ont soutenu. Ensuite ils m’ont invité pour couvrir les événements, Offf à Barcelona puis Adobe Max. Cette année, c’était à Los Angeles, et il y avait juste 14000 personnes ! C’est gigantesque. Adobe y présente ses nouveautés, mais c’est surtout des conférences de créatifs du monde entier, un salon avec des stands hallucinants, et des intervenants prestigieux ! Cette année c’étaient Ron Howard et Quest des Roots, l’an dernier Tarantino ! Tout cela se termine avec un concert de Beck et un buffet pour… 14 000 personnes ! C’est l’occasion surtout de rencontrer des gens tellement inspirants.

9 SOWAKA Kyoto

Tu animes aussi des masterclass ?
J’ai eu l’occasion de faire des conférences sur mon parcours atypique, en Australie, à Bali quand j’y étais, dernièrement à Madrid et en France bien-sûr. J’aime partager ma vision du graphisme, le sortir de la simple relation client/agence. Et plus on donne plus on reçoit ! Et c’est aussi un moyen de lâcher l’écran !

bali 13 SOWAKA Kyoto

Tu est aussi à l’origine d’un magazine de cuisine sans gluten, Niépi ?
Oui ma femme et ma fille sont intolérantes au gluten, alors après le voyage à Bali nous avons decidé de lancer le premier magazine dédié ! Mais nous voulons l’aborder d’un coté positif, créatif… comment faire d’un problème un moteur. Ma dame a trouvé le titre génial de « Niépi » qui est une fête balinaise et qui signifie aussi « nier l’épi = sans épis »… On en est au 17ème numéro et c’est un sacré challenge ! Mais les retours sont tellement positifs.

letterpresscalendar mrcup 04 SOWAKA Kyoto
letterpresscalendar mrcup 02 SOWAKA Kyoto

Tu as pas mal développé ton univers graphique sur l’eshop…
Oui c’est vraiment une extension du blog et de mon univers. J’y vends les produits que je crée bien sûr, mais aussi des produits que je sélectionne et qui me plaisent comme des jeux de cartes ou des posters d’autres créatifs. Et j’ai une partie « found » aussi avec des trucs que je chine… j’ai tellement de choses que je me suis mis à vendre ce que je trouve, comme ça cela me donne une bonne raison d’accumuler encore plus de trucs !

2019 letterpresscalendar 01 SOWAKA Kyoto

Tu travailles aussi régulièrement sur ton blog Graphic Exchange pour présenter des projets, faire connaitre d’autres artistes….
Oui, je l’ai lancé en 2006 ! L’idée c’est vraiment de montrer tout ce que j’aime chez un artiste, pas juste dire « eh, allez voir ce site »… du coup cela peut être 5 images comme 50 ! Mais tout est au même endroit, donc en 12 ans j’y ai publié des milliers images ! Cela m’a servi comme source pour le magazine paper Walter. Le blog s’appelle aussi Mr Cup maintenant même si j’ai gardé le nom historique. C’est une très bonne source d’inspiration, en particulier pour… moi ! Quand j’ai besoin de créé un truc j’y passe 10’ ! Je sais qu’il sert aussi à des étudiants, à des profs, à des agences… C’est aussi une sorte de bibliothèque car le web change tout le temps et certaines images ne sont plus disponibles que sur mon site ! Je veux l’améliorer mais il passe malheureusement après les autres projets !

ephemerid mrcup 12 SOWAKA Kyoto

Quels sont tes projets en ce moment et pour les semaines à venir ?
J’ai lancé un jeu de cartes basé sur ma passion des vieux papiers. Ephemerid ! Le financement participatif a bien fonctionné et il doit sortir bientôt. La partie moins fun c’est de gérer les envois ! Pour le jeu de carte j’ai fait une version super deluxe dans une boîte en bois avec Thibaut Malet qui bosse à Montpellier. Le calendrier letterpress arrive aussi à la fin de l’année. Et j’ai déjà en tête les prochains projets pour 2019, des posters avec un studio de Londres que j’ai hâte de finaliser. Et j’ai aussi mes clients, même si je glisse de plus en plus vers les projets persos.

ephemerid mrcup 07 SOWAKA Kyoto

https://www.mr-cup.com/home/

Total
0
Shares
Précédent
Lucie HUGARY
Anabella by LucieHugary 8 web vdjfxi SOWAKA Kyoto

Lucie HUGARY

Lucie Hugary compose autant avec les paysages et l’architecture que les modèles

Suivant
L’ARLATAN/ Arles
11734793 SOWAKA Kyoto

L’ARLATAN/ Arles

La cité antique d’Arles oursuit son renouveau!

Vous aimerez aussi

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page