Jungle 1 scaled SOWAKA Kyoto

MALIKA FAVRE INTERVIEW

Justement, vous travaillez régulièrement avec la presse. C’est support particulier pour vous ?
J’adore les couvertures surtout. Je ne fais que rarement des illustrations d’articles maintenant par faute de temps. J’aime que l’exercice créatif soit rapide et réactif et c’est toujours un vrai challenge de trouver la bonne idée en quelques jours voire quelques heures parfois mais je trouve le résultat souvent surprenant. Après quelques années en freelance j’ai arrêté d’en faire pour laisser la place à des projets plus lucratifs mais j’y suis revenue il y a un an car cela me manquait trop.

Malika Favre KAMASUTRA SOWAKA Kyoto

Racontez-nous l’étonnant projet Kama Sutra…
Le kama sutra est né d’une collaboration avec Penguin books US en 2011. C’était un de mes premiers projets en freelance et il aura par la suite une importance majeure dans ma carrière. Le projet a commencé avec la couverture du manuscrit original pour l’éditeur américain. Pour celui-ci j‘ai illustré les 7 lettres du titre. Un an plus tard j’ai décidé de développer l’alphabet entier à l’occasion d’une exposition à la Somerset house à Londres. Cela fut un long mais très agréable projet. J’ai collaboré avec une dizaine d‘animateurs ainsi qu’un ex collègue d’Airside pour créer le site et l’eshop du projet et chaque lettre a été produite en sérigraphie pour l’exposition. Ce fut un succès et probablement le projet qui m’a vraiment lancée. Ironiquement je me refuse à créer des alphabets érotiques pour quiconque depuis.

Et avec Sephora, c’est une histoire qui dure ?
Cela fait maintenant 3 ans que je travaille avec la marque en effet. J‘aime beaucoup l’équipe avec laquelle je travaille en direct et nous avons construit une relation basée sur la confiance et l’envie de faire des choses intéressantes, ce qui n’est hélas pas le cas de tous les gros clients.

image 35 SOWAKA Kyoto

Vos projets pour 2017 ? Vos bonnes résolutions graphiques ?
Partir plus en vacances et faire 5 nouvelles couvertures pour le New Yorker. Mais surtout retrouver un rythme de vie plus sain après ses 6 années à courir partout. Je le dis chaque année mais celle-ci sera la bonne !

image 36 SOWAKA Kyoto

https://www.malikafavre.com/

Total
0
Shares
Précédent
FOCUS MAGAZINE 83
focumagazine83insta SOWAKA Kyoto

FOCUS MAGAZINE 83

Bonjour, le 83ème numéro de Focus Magazine est arrivé !

Suivant
Victoria ROUSSEL – Interview
Technicentre Lyon Victoria Roussel DSCF2255 SOWAKA Kyoto

Victoria ROUSSEL – Interview

Illustratrice et directrice artistique basée à Paris, Victoria Roussel a déjà

Vous aimerez aussi

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page