04 1 One&Only Kéa Island

BRENGUES LE PAVEC : les virtuoses du minimalisme et de l’art du détail

Associés depuis 2009 au sein de leur agence montpelliéraine, Julien Brengues et Lionel Le Pavec prônent le minimalisme et le geste architectural dans l’approche de chacun de leurs projets au luxe discret. De leur rencontre à leurs projets futurs, ils reviennent sur ce qui les anime et sur l’avenir.

BRENGUES LE PAVEC

Bonjour Messieurs, l’histoire de votre rencontre et de votre « association » ?
Nous travaillions en 2007 dans la même agence d’architecture. Nous avons rapidement remarqué une certaine cohérence dans nos influences respectives, à savoir une architecture orientée vers le minimalisme et le goût du détail. Portés par la volonté de concevoir nos propres projets, nous avons créé notre agence en 2009.

Comment vous travaillez à quatre mains ?
Nous concevons les projets ensemble. C’est un réel atout d’être en binôme, qui permet l’échange et la mutualisation d’idées. Le débat permet de développer un sens critique qui contribue à l’aboutissement ou la confirmation d’une idée.

Comment définiriez-vous L’ADN de l’agence ?
Nous affectionnons depuis toujours l’aspect minimaliste et la simplicité du geste architectural. Nous avons toujours abordé nos projets de manière à déterminer ses enjeux premiers et à y répondre de manière logique et épurée. Nous plaidons également pour un concept global. Cela signifie par exemple dessiner l’agencement intérieur tels que les cuisines ou l’intégration de rangements. Nous participons au choix des éclairages et du mobilier. Nous nous assurons d’une cohérence entre l’agencement du paysage qui doit être en relation avec l’intérieur, toujours dans un esprit de vivre dedans et dehors. S’il fallait définir un ADN de l’agence c’est peut-être sur notre volonté de répondre à un projet de manière logique, contextuelle et sur mesure.

Le projet réalisé le plus marquant/innovant pour vous ?
Chaque projet à son histoire. Chaque projet à un contexte propre, qu’il soit lié au lieu, au programme ou au client. Nous nous efforçons à mettre la même énergie à chaque fois que l’on nous sollicite. Il est donc difficile pour nous de mettre en avant un projet en particulier. Nous prenons autant de plaisir à rénover un loft contraint entre quatre murs que concevoir un showroom avec un porte à faux de 7 mètres.

L’architecture dans 20/30/40 ans selon vous ?
Il est difficile d’envisager autre chose qu’une architecture vertueuse et raisonnée. L’innovation technologique dans la gestion domotique et l’habitat connecté sera probablement développé et amélioré, mais les multiples normes réglementaires qui se contraignent chaque décennie nous donnent la ligne de conduite avec la crainte toujours présente d’une liberté d’expression limitée. Il s’agit de ne pas tomber dans le piège d’une production de volumes ou l’utilisation de matériaux imposés qui induirait une architecture générique ou en série. Ce qui est antinomique avec la définition de l’architecture. Aussi, nous le voyons déjà, sur fond de crise foncière, l’idée de construire sur la ville et les projets de rénovation ou réhabilitations vont probablement prendre part sur le neuf. Nous pensons que la production architecturale pour les prochaines décennies va se traduire par des projets de moindre envergure mais avec une qualité et des besoins d’exigences certains.

Utilisez-vous l’IA dans votre métier ? Et quel est votre point de vue sur cette technologie ?
Nous pensons qu’il faut prendre ce nouvel outil comme un atout mais de manière contrôlée. Tout comme le BIM qui a fait son apparition il y a quelques années, cette technologie peut possiblement apporter des solutions sur des notions de contrôle réglementaires ou sur des aspects techniques comme l’optimisation d’une structure d’un bâtiment par exemple. L’IA doit être utilisée comme un assistant, et non comme un auteur. Il ne faut pas oublier que parmi les multiples disciplines que comporte l’architecture il y a celle de la signature artistique. La poésie ou l’émotion que procure une architecture, liées à un contexte propre ne peut à notre sens qu’être la créativité de l’homme, qui dialogue avec lui-même.

Vos projets actuels et futurs ?
Nous travaillons actuellement sur plusieurs projets de maisons et de bureaux. Nous livrons par exemple bientôt une maison à patios dans un esprit nature et une maison à ossature métallique en montagne. Nous travaillons sur un nouveau showroom et livrerons en 2025 un espace de bureaux complètement ouvert sur le végétal.

https://www.brengues-lepavec.com/

Total
0
Shares
Précédent
L’Opéra Orchestre National Montpellier célèbre le mécénat avec une soirée de gala exceptionnelle
IMG 7364 One&Only Kéa Island

L’Opéra Orchestre National Montpellier célèbre le mécénat avec une soirée de gala exceptionnelle

Une soirée sous le signe de l’élégance et du mécénat culturel :

Suivant
Les nouveaux hôtels en France à ne pas manquer en 2024
arton20683 One&Only Kéa Island

Les nouveaux hôtels en France à ne pas manquer en 2024

L’année 2024 s’annonce comme un tournant majeur dans le paysage

Vous aimerez aussi

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page