componibili SOWAKA Kyoto

COMPONIBILI by Kartell

En matière de mobilier, il y a des classiques intemporels, et le Componibili de Kartell en fait partie ! En 2017, ce module de rangement a fêté ses 50 ans, l’occasion de revenir sur l’histoire d’un produit iconique, déjà vendu à plus de 10 millions d’exemplaires à travers le monde ! Success story…

Imaginé en 1967 par la designer, urbaniste et architecte émérite Anna Castelli Ferrieri, Componibili a séduit les amateurs de design dès sa sortie : en 1972, il fait déjà partie de l’exposition « Nouveaux paysages domestiques » du MoMA, à New York, présentant le meilleur du design italien.

Componibili Nendo SOWAKA Kyoto


Précurseur en son temps, la designer fut l’une des premières femmes diplômées en la matière par l’école polytechnique de Milan. Elle épousa ensuite le chimiste Giulio Castelli, fondateur de Kartell et fut nommée directrice artistique de la marque de 1976 à 1987, contribuant ainsi à l’émancipation des matières plastiques dans l’univers de la décoration et du mobilier.
Entièrement modulaire et combinable, réalisé en ABS sans vis ni colle, le nom du Componibili était à l’origine mobili 4970/84. Il est aujourd’hui décliné en plus de 30 couleurs et en version métallique nommée Precious et a été intégré à la collection permanente du MoMA mais aussi à celle du Centre Georges Pompidou à Paris.

Componibili Patricia Urquiola SOWAKA Kyoto


Mais la grande force de cette pièce (et de Kartell) est d’avoir su réinventer le produit et l’adapter à l’évolution des modes de vie grâce à sa polyvalence : « C’est un tabouret, une table de chevet ou d’appoint, une bibliothèque, un support de téléphone, un porte-plante… Associé à des rangements qui amènent de la couleur et de la gaieté dans la maison ! » livre Lorenza Luti, directrice marketing et retail de l’éditeur italien et petite-fille d’Anna Castelli Ferrieri.

Componibili Emilio Pucci SOWAKA Kyoto

Pour son anniversaire, la marque a organisé une grande exposition hommage qui vient de se terminer et pour l’occasion, quinze grands noms du monde du Design et de l’Art ont réinterprété le modèle original parmi lesquels Ron Arad, Philippe Starck ou Nendo. L’architecte-designer Mario Bellini a transformé ce produit culte en une boîte de conserve façon Warhol, Ferruccio Laviani a couché la pièce de mobilier à l’horizontale pour en faire un bac à fleurs, Patricia Urquiola a intégré une structure gonflable dissociant ainsi les trois fûts de l’ensemble…
L’exposition qui s’est installée dans la capitale belge est née d’un partenariat entre le Kartell Museo et le ADAM – Brussel Design Museum, deux institutions qui sont dédiées à l’étude et à la promotion des valeurs culturelles du design en matière plastique.

Componibili Ron Arad SOWAKA Kyoto


Cette implantation a aussi permis aux designers locaux de proposer de nouveaux modèles, Xavier Lust imaginant une double porte aux airs de regard de chouette et Muller Van Severen transformant le module en tour démesurée.

Componibili Xavier Lust SOWAKA Kyoto

Loin du mobilier traditionnel destiné à un environnement bien précis, qui possédait des fonctions clairement dédiées, le Componibili s’est donc imposé dans les intérieurs comme un produit émotionnel fort, avec une tarification très abordable en se mêlant facilement aux pièces de mobilier de différentes époques et de différents styles. Pour Claudio Luti, président de Kartell, « les Componibili sont pour moi des « objets » familiaux, ils ont toujours fait partie de ma vie » … Comme ils font partie de la vie de nombreux ménages depuis déjà plus de 50 ans !

kartell componibili g12 SOWAKA Kyoto
Componibili Philippe Starck SOWAKA Kyoto

https://www.kartell.com/fr/fr/ktfr/shop/category/componibili/co1?gclid=EAIaIQobChMIr_LeyciT_QIVOxkGAB2EeQ4cEAAYAiAAEgLQ6PD_BwE

Total
0
Shares
Précédent
FOUR SEASONS Megève
MVC 146 original scaled SOWAKA Kyoto

FOUR SEASONS Megève

Direction la Haute-Savoie, au Pays du Mont-Blanc, pour un luxueux séjour au cœur

Suivant
Cecilie MANZ
manz SOWAKA Kyoto

Cecilie MANZ

Pour sa première édition 2018, le salon Maison&Objet Paris salue le talent

Vous aimerez aussi

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page