Natacha Poutoux Sacha HoucadeA©Romain Robine scaled One&Only Kéa Island

NATASHA & SASHA

Fondé par Natacha Poutoux et Sacha Hourcade, le studio de design et de recherche Natacha & Sacha redéfinit les usages existants pour amener le design sur d’autres champs et créer des objets du quotidien plus beaux et plus fonctionnels. Du coup, on est allés leur poser quelques questions sur leur approche, le quotidien et les projets futurs.

Ça s’est passé comment pour vous et votre activité pendant le confinement ? Vous avez continué à travailler ?
Pendant le confinement, nous avons continué à travailler, mais chacun de notre côté en télétravail. Le processus de co-conception était un peu ralenti par rapport à d’habitude mais nous avons tout de même réussi à concevoir de nouveaux projets pendant cette période. Le point positif est que cela nous a permis de dédier davantage de temps à la création et au dessin. Nous avons notamment été sollicités par une marque française (dont le nom est encore confidentiel) pour réfléchir sur les nouveaux besoins, usages et produits indispensables pour lutter contre la propagation du Covid-19. Le fruit de ce travail sera dévoilé et commercialisé à partir de septembre si le développement se passe bien.

NS humidificateur Vase01A©natacha sacha One&Only Kéa Island
NS_humidificateur
NS humidificateur 01A©natacha sacha One&Only Kéa Island

D’ailleurs, vous fonctionnez de quelle manière à deux en temps normal pour la réalisation de vos projets ?
Nous avons suivi la même formation à l’ENSCI Les Ateliers, mais nous avons chacun développé des compétences et un regard singulier. Nous accordons peu d’importance à qui a eu l’idée de départ d’un projet, ce qui compte ce sont tous les échanges et discussions qui nous aident à faire évoluer et grandir chaque projet. C’est un peu comme une partie de ping-pong, un de nous deux propose quelque chose et ensuite on le fait évoluer à deux, jusqu’à ce que cela nous convienne.

NS radiateur 02A©natacha sacha 1 One&Only Kéa Island

Comment avez-vous préparé la reprise ?
Depuis le 11 mai, nous avons repris le travail au sein de notre atelier pour avoir accès notamment aux imprimantes 3D et à nos outils de prototypage. Nous avons besoin de passer par la maquette pour vérifier les dimensions et valider certaines solutions techniques. Concernant l’avenir, nous n’avons pas beaucoup de visibilité, mais essayons de rester optimistes. Nous faisons le maximum pour continuer à travailler. Malheureusement, tout ne dépend pas seulement de notre volonté, nous sommes assez dépendants des entreprises et des groupes industriels. Nous espérons que malgré la crise économique traversée, les entreprises françaises vont prendre conscience de l’importance de faire appel aux designers ou de continuer à le faire.

Vous dites que vous avez envie « d’amener le design dans des champs où il n’est pas forcément attendu aujourd’hui »…
Dans notre pratique de designer, nous accordons autant d’intérêt à dessiner une nouvelle collection de chaises que de repenser la serviette hygiénique de demain par exemple. Ce qui nous intéresse c’est de pouvoir re-questionner des usages existants et essayer de faire avancer les choses de façon positive, à notre échelle de designer. Le design d’objet est trop souvent assimilé uniquement au dessin d’objets décoratifs. En réalité, le design est partout. Plus le sujet est ingrat, plus nous trouvons ça challengeant et utile.

NS serveur thermochromeA©natacha sacha One&Only Kéa Island

Vous avez par exemple travaillé sur l’électroménager ou sur un NAS en céramique… Pensez-vous que les grands industriels sont prêts à réinventer leurs modes de production pour commercialiser des produits comme ceux-là, avec un design novateur qui s’intègre mieux dans les intérieurs ?
Pour le moment, nous ne trouvons pas d’industriel prêt à nous suivre dans la commercialisation du NAS en céramique, alors que nous sentons beaucoup d’enthousiasme de la part des consommateurs. On a le sentiment que les grands groupes sont frileux, mais il s’agit peut-être de rencontrer la bonne personne au bon moment. Les consommateurs semblent être prêts à acheter un peu plus cher pour un objet plus durable, les industriels on verra…

NS serveur disquedurexterneA©natacha sacha One&Only Kéa Island

Vos projets se tournent souvent vers des solutions économes en matériaux et en énergie ?
Nous essayons de prendre en compte au maximum les enjeux environnementaux. Ce n’est pas une fin en soi, mais un élément à part entière de notre cahier des charges.
En démontant certains objets électroniques existants, nous nous sommes rendu compte que trop d’espace était vide ou inutile dans l’objet. Cela engendre une surproduction de matière qui n’a pas de sens. Nous essayons de trouver des matériaux et des formes qui nous paraissent au plus juste de la fonction de l’objet.
Concernant l’économie en énergie, il s’agit principalement du textile chauffant que nous avons mis au point en 2018. Le chauffage est une des causes de réchauffement climatiques majeures, on trouvait ça intéressant de réfléchir à comment se chauffer autrement en consommant moins d’énergie.

NS TRACES 04A©natacha sacha One&Only Kéa Island
NS TRACES 03A©natacha sacha One&Only Kéa Island

Comment s’est passé le salon M&O Paris en janvier dernier ?
Le salon s’est très bien passé. C’était une belle opportunité de pouvoir montrer notre travail à un large public. Nous avons exposé un serveur de données en céramique, un humidificateur d’air en verre, une bouilloire électrique en porcelaine, un tapis chauffant et un luminaire. Pour la plupart, ce ne sont pas des typologies d’objets qu’on a l’habitude de voir à Maison & Objet. C’est ce décalage la que nous voulions mettre en avant. Nous avons été agréablement surpris par l’intérêt et la réaction des visiteurs.

Vous avez récemment collaboré avec Lexon et Cider ?
L’an dernier, nous avons dessiné une collection d’objets nomades et une collection de bagages pour la marque Lexon. Le développement et la commercialisation sont retardés à cause de la crise sanitaire que nous traversons. Nous avons également conçu un système de mobiliers pour aménager les hall d’hôtels avec Cider et Accor Hotels dans le cadre de l’incubateur du VIA French Design. Le système devrait être présenté peut-être en septembre.

https://natachasacha.fr/

Total
0
Shares
Précédent
HOLDEN HURRICANE
hurricane 19 scaled One&Only Kéa Island

HOLDEN HURRICANE

Holden, ce nom de nous dit surement pas grand-chose mais ce petit constructeur

Suivant
STUDIO HARCOURT : la magie opère
portraits stars studio photo harcourt paris scaled 1 One&Only Kéa Island

STUDIO HARCOURT : la magie opère

Mondialement célèbre, le studio Harcourt fait figure de mythe dans le monde de

Vous aimerez aussi

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page